Archives du blog

Le premier plat végétarien de Mr. Zahia

\o/ Youhou \o/

J’ai réussi à faire manger pour la première fois un plat végétarien à Mr. Zahia. Par plat végétarien, j’entend bien sûr plat avec un aliment typiquement végétarien de type substitut de viande (ici : des protéines de soja texturées), et pas juste un plat sans viande ; heureusement, ça lui arrive quand même de temps en temps de manger des plats sans viande.

Donc voilà, j’ai fait des lasagnes bolognaises végétariennes aux protéines de soja texturées (et presque vegan, à part le gruyère du dessus, parce que ça vraiment je suis pas encore prête pour le remplacer!). Il n’a pas aimé, mais je pense que c’était surtout dû à la texture des protéines de soja, qui étaient assez cahoutchouteuse, beaucoup plus de celles que j’avais déjà utilisées auparavent. Je ne sais pas si ça vient de la marque ou si c’est parce qu’elles ont absorbé beaucoup plus d’humidité en cuisant entourées de sauce tomate et béchamel… Si vous avez des conseils là dessus, je suis preneuse ! Perso j’ai bien aimé (et Choupinette aussi), ça ressemblais à la texture de la langue de boeuf,  mais je comprend qu’on n’aime pas.

Donc voici la recette des lasagnes :

Pour la bolognaise vegan :

  • ~ Environ 75g de protéines de soja texturées en gros morceaux, j’avoue que j’ai fait un peu au pif et j’ai pas pesé
  • 1 gros oignon
  • 1 grosse tomate
  • 1 gros pot de sauce tomate
  • Bouillon de légumes
  • Thym

Pour la béchamel vegan (Bonus : elle est aussi sans gluten et pauvre en matières grasses !) :

  • 50 g de fécule de maïs (Maïzena)
  • 750 ml de lait végétal (étant une débutante en lait végétaux, j’ai préféré utiliser une valeur sûre : le lait de soja)
  • Assaisonnement : sel, poivre (blanc de préférence), muscade

Plus des pâtes à lasagnes et du gruyère rapé. Pour des lasagnes vegan, remplacer le gruyère par un fromage vegan adapté ou par un mélange de chapelure et levure maltée)

Commencer par préparer la bolognaise :

Faire tremper les protéines de soja dans un grand volume de bouillon de légumes bouillant hors du feu pendant une dizaine de minutes. Pendant ce temps, émincer l’oignon et la tomate en petits morceaux.

Bien égoutter les protéines de soja en récupérant le bouillon de légumes. Si les morceaux sont trop gros, les hacher rapidement en plus petits morceaux avec un couteau, pour avoir une texture se rapprochant de la viande hachée (n’oubliez pas, on essaie de leurrer un carnivore là !)

Faire revenir les protéines de soja et l’oignon dans une grande poële avec de l’huile d’olive. Quand les protéines de soja sont dorées, ajouter une bonne dose de thym, la sauce tomate, la tomate émincée, mélanger, couvrir, et éteindre le feu.

Puis faire la béchamel (juste avant de monter les lasagnes) :

Dans une casserole, diluer la fécule de maïs dans un peu de lait froid. Ajouter le lait petit à petit pour le pas faire de grumeaux. Faire chauffer jusqu’à épaissement en mélangeant constamment. Attention : cette béchamel peut épaissir assez vite et va encore continuer à épaissir en refroidissant, et là comme les protéines de soja vont encore absorber du liquide, il ne faut pas qu’elle devienne trop épaisse. Donc le mieux c’est de baisser le feu au minimum dès que ça commence à épaissir voir éteindre complétement, quitte à rechauffer un peu si elle n’est pas assez épaisse.

Bien assaisonner, suivant vos goût. Si on veut cacher le goût du lait de soja, il ne faut pas lésiner avec l’assaisonnement. Je n’ai pas mesuré mais j’ai mis quasiment le double de ce que je mettais dans une béchamel au lait de vache.

Monter les lasagnes

Préchauffer le four à 200 °C.

Si la béchamel ou la sauce tomate semblent trop épaisses, rajouter une ou deux louches de bouillon de légumes (j’avais bien dit qu’il fallait garder celui qui a servi à faire tremper le soja !) dans la sauce bolognaise. Il faut assez de liquide pour les que les pâtes à lasagnes puissent cuire correctement, mais pas trop sinon ça risque de ressembler à de la pâtée pour chat si les lasagnes sont trop molles.

Monter les lasagnes dans un plat à gratin : une couche de béchamel, une couches de pâtes, un couche de bolognaise, jusqu’à épuisement de la sauce bolognaise. Finir par une couche de pâtes surmontée d’une couche de béchamel et de gruyère rapé (ou équivalent vegan).

Faire cuire environ 30 minutes.

Vous pouvez maintenant leurrer le carnivore de votre choix !